There’s no way to happiness, Happiness is the way …

Et si je te racontais ?! …

Que j’ai toujours été dans une quête de perfection, parfois consciente et le plus souvent inconsciente, ça ne m’a pas toujours rendu service, tu penses bien … en fait je souhaite que tout ce que j’entreprends soit parfait, du coup j’ai tendance à me mettre une pression de fou !
 
Depuis 15 ans je prends soin de mon intérieur, ce faisant je me forme pour accompagner à mon tour, tous ceux qui souhaitent marcher sur le chemin de la révélation de l’amour de soi, de leur beauté intérieure, de leur plus haute vérité.
 
J’ai naturellement beaucoup (trop) flirté avec ce bon vieux « syndrome de l’imposteur », ce qui m’a fait faire encore et encore du boulot sur moi et toutes sortes de formations, que j’espérai, un jour, allaient me permettre de me lancer dans le coaching/l’accompagnement, mais ce qui m’a fait traîner grave aussi.
 
Depuis novembre dernier j’anime des Cercles de Bienveillance de Femmes, depuis juin des Cercles Mixtes, cette facette de moi me passionne et me nourrit énormément.
 
Au mois de mars, je découvre l’OVNI Céline Boura, femme d’affaires, chamane corporate qui accompagne leaders, dirigeants et entrepreneurs à ré(concilier) réalisation de soi et croissance économique.
 
Etant passionnée par la notion de transmission et faisant partie d’un réseau de femmes entrepreneures, mon idée en découvrant Céline, a été d’entrée, de la partager à celles et ceux qui comme moi travaillons dans le sens de bâtir un meilleur futur pour tous.
 
La découverte de Céline se croise avec un exercice de Marie-Kim Provencher (je t’expliquerai) qui lors d’un Boot Camp pour mes passionnantes Huiles Essentielles doTerra, nous a demandé de coucher sur papier nos compétences, TOUTES, au sens le plus vaste !!
 
En faisant cet exercice j’ai reconnecté avec ma passion et mes compétences d’organisatrice, tu sais … de fêtes, d’anniversaires, de sorties à grand et/ou petit nombre, de mariages (le mien en fait, mariage de rêve avec presque 200 invités) … bref … me voilà voulant organiser des conférences inspirantes !
 
La décision a été une chose, la mise en place en est toute une autre ! … En avril je me lance et dès le départ je suis challengée, le prix de la venue de Céline, la recherche d’une salle, le budget, la logistique, etc …
 
Restée connectée à mon Pourquoi, savoir danser entre le temps de femme, maman, employée, animatrice de cercles et conseillère au naturel chez doTerra … oui oui t’as bien compris … à ces casquettes-là, de nulle part j’ajoute organisatrice de conférence … beh quoi … easy, je suis Kendy …
 
Mais si tu savais comme je me suis perdue et éloignée de mon envie de départ, si tu savais tous les conflits internes que j’ai dû gérer, si tu savais comme j’ai dû jongler avec mon environnement, mes pensées, mes croyances limitantes … et avec tellement d’autres paramètres avant de revenir à ce qui vibrait juste en moi.
 
Le fait est que depuis petite j’aime aimer les gens, et j’aime que les gens s’aiment eux-mêmes, depuis toute jeune j’ai mis en exergue la valeur des autres, parfois de façon démesurée je reconnais.
 
Même si, souvent me sentant « not enough », j’ai projeté mes peurs et mon manque de confiance sur les autres… le fil d’or a toujours été, quand même, d’avoir le plus beau regard sur l’autre et d’illuminer son potentiel, pour qu’il/elle se sente et se voit beau/belle, fort-e, gentil-le, capable.

J’ai des talents que je ne peux plus cacher maintenant.

Aujourd’hui c’est : ou tu sors de ta cachette Kendy ou on va bien te compliquer la tâche, Ils disent depuis l’Invisible (euh c’est pas eux d’ailleurs mais moi qui me confirme et qui crée que sortir de ma cachette est dangereux) bref c’est pas le sujet …
 
L’organisation de la conférence de Céline Boura le 19.09.19 m’a donné beaucoup de fil à retordre, parce que je voulais que tout soit parfait et que je n’avais pas connecté avec l’importance de bien profiter du processus de matérialisation d’un projet …
 
Puis j’ai fini par comprendre qu’on ne s’improvise pas organisatrice d’événements du jour au lendemain, mais aussi que je suis capable d’accomplir le défi que je me suis fixé parce que je suis habitée par une vraie passion pour les gens et pour leur évolution, A TOUS LES NIVEAUX …
 

En fait tout ce processus m’a permis de mieux me connaître…

J’ai consacré des années à apprendre comment être bien avec moi-m’aime pour montrer la voie, et que ce soit la conférence, mon rôle chez doTerra ou les cercles, tout ça en est l’aboutissement. 
Sur le chemin de ce défi je me suis égarée, mon envie de perfection m’a fait perdre de vue ce pourquoi je fais ce que je fais, mais si je me suis lancée dans tout ceci c’est parce que c’est pour moi une opportunité de toucher un maximum de gens et je considère comme un Privilège pouvoir partager mon expérience et les choses qui me font du bien … 
Qui sait, en faisant mon travail je pourrais inspirer des vocations, je pourrais même éveiller la curiosité de s’aimer, s’accepter soi-m’aime et d’offrir ce magnifique cadeau au monde.
 

Et toi, quel challenge t’a revellé-e à toi m’aime ?

Kendy De Groote

Un commentaire sur “There’s no way to happiness, Happiness is the way …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page